Enregistrer le temps de travail

Enregistrer le temps de travail

Distinguer travail et temps libre

La loi sur le travail distingue clairement le temps de travail du temps libre. Elle définit ainsi la durée maximale du travail à respecter. D’où l’importance de l’enregistrement du temps de travail, non seulement dans un but de protection de la santé, mais aussi pour rendre possible l’indemnisation des heures supplémentaires et éviter d’effectuer du travail non rémunéré.

Temps et travail sont étroitement liés

Le travail salarié est intimement lié à une notion temporelle. Néanmoins, les nouveaux types d’organisation du travail et les nouveaux moyens de communication risquent fortement d’occulter cette réalité.

Cadres et employé-e-s spécialisés visés

La nouvelle réforme (janvier 2016) est applicable au personnel spécialisé ou exerçant une fonction de cadre, au bénéficie d’un salaire conséquent et une forte autonomie dans la gestion des heures travaillées. L’argument souvent avancé est que le modèle de travail flexible, fondé sur la confiance entre employeur et employé, doit aller de pair avec l’abandon de la saisie des heures travaillées.

Or, selon l’étude du Secrétariat d'Etat à l'économie SECO (PDF), cet abandon s’accompagne manifestement d’une augmentation du temps de travail effectif et d’une compensation inexistante ou inadéquate de cet effort supplémentaire.

Néanmoins, l’introduction d’une exonération de saisie du temps de travail nécessite une convention collective de travail (CCT) qui contient entre autres des mesures de protection de la santé. De plus, une telle exonération ne saurait être effective sans l’accord individuel des personnes concernées.